Vous êtes ici:

AccueilQuelles mesures doit-on appliquer pour la manutention et l’entreposage des panneaux métalliques ?

Ce texte est une version abrégée des mesures applicables pour la manutention et l’entreposage des panneaux métalliques.  Pour obtenir une version complète et illustrée en format PDF, contactez-nous.

Transit

Les produits peints et non peints doivent rester secs. L’abrasion, qui apparaît comme des éraflures, peut se produire lors du fléchissement des panneaux pendant le chargement ou le déchargement. Les paquets en longueur devraient être levés à l’aide d’équipement qui supporte la majeure partie de la longueur du panneau. Les paquets doivent être solidement emballés avec des pièces de blocage transversalement et longitudinalement.

Lors du chargement sur camion, on doit s’assurer que les paquets de panneaux sont protégés du contact avec d’autres éléments, tels que les composants structurels. Les transporteurs doivent être au courant des exigences de sécurité et respecter toutes les lois locales, provinciales et fédérales, y compris la sécurisation appropriée des charges. Lors du levage des paquets avec un chariot élévateur, les fourches doivent être ouvertes d’au minimum cinq pied.

Les problèmes potentiels qui peuvent se produire si les procédures adéquates ne sont pas suivies :

éraflures, gauchissement, ou exposition excessive à l’humidité pouvant mener à la corrosion pendant le stockage sur le site d’entreposage.

Réception

Les paquets de panneaux sont habituellement déchargés par chariot élévateur ou une grue. Dans les deux cas, les paquets de panneaux devraient être levés vis-à-vis leur centre de gravité, et le paquet devrait être soutenu sur toute sa longueur. Les caisses ne devraient jamais être retournées sur le côté pour le levage. Ne marchez jamais sur les caisses qui sont transportées.

Entreposage

La meilleure façon de réduire les risques de dommages au cours du stockage est de minimiser le temps de stockage. D’autres mesures s’appliquent afin de réduire l’intrusion d’eau de pluie, de neige ou de condensation.  L’un des principaux objectifs est de garder au sec les panneaux peints et non peints.
Le stockage sous un toit est toujours préférable.

Stocker à distance de matériaux susceptibles de contaminer la surface (par exemple : carburant diesel, peinture, graisse), et à distance des zones de circulation sur le site.  Si les panneaux doivent être stockés à l’extérieur, les entreposer dans une zone loin des activités de construction pour minimiser le nombre de mouvements. Les paquets stockés sur le sol doivent être placés sur un couvre-sol en plastique pour minimiser la condensation de l’eau du sol sur les panneaux.

Les paquets doivent être surélevés à plusieurs centimètres au-dessus du couvre-sol en plastique pour éviter le contact avec les flaques d’eau et pour permettre une circulation d’air. Le bois humide ou traité ne doit pas entrer en contact avec les paquets. Les panneaux doivent être positionnés selon un angle favorisant le drainage, en prenant soin que le paquet est correctement appuyé par les supports sur toute sa longueur.

Le paquet doit être complètement protégé avec une bâche ample, imperméable à l’eau, pour protéger l’ensemble de la pluie ou de la neige, tout en permettant une circulation d’air et le séchage de l’eau de condensation. La bâche doit également protéger les panneaux de la lumière directe du soleil, ce qui contribue à réduire la température dans le paquet. Bien qu’il peut sembler une bonne idée d’envelopper les paquets dans une pellicule plastique hermétique, cette pratique doit être évitée, car l’humidité peut être piégée à l’intérieur. Si les paquets de panneaux empilés deviennent humides, les feuilles devraient être séparées, essuyées avec un chiffon propre sans délai et ensuite placées afin que la circulation de l’air termine le processus de séchage. Cela s’applique aux panneaux peints et non peints.

Lors du stockage des panneaux de construction, n’oubliez pas que vous préservez la fois l’intégrité des panneaux et la capacité de retirer facilement le film plastique sans laisser de résidu après l’installation.

Problèmes potentiels qui peuvent se produire si les procédures adéquates ne sont pas suivies :

Une exposition prolongée des panneaux prépeint groupés à des conditions humides peut provoquer la corrosion de la peinture, la formation de cloques et la détérioration du substrat. L’adhérence du film plastique de protection augmentera au fil du temps et peut causer des problèmes lors du retrait. Si les panneaux sont exposés à une chaleur extrême ou au soleil pendant le stockage ou après l’installation, le film plastique peut être très difficile à enlever et laisser des résidus. Dans les cas extrêmes, le film peut être impossible à supprimer.

Manutention des panneaux sur les sites des travaux

Les panneaux ne devraient pas être soulevés verticalement par les extrémités. Si le panneau a plus de
10 pieds de long, le soulever à deux ou plusieurs personnes sur un côté pour éviter le fléchissement.  Les panneaux non peints doivent être manipulés et installés à l’aide des gants propres et secs.

Enlever le film plastique aussitôt que possible après l’installation. Mise en garde ! Le film de plastique est translucide et peut être difficile à détecter. N’oubliez pas de le retirer entièrement. Soyez extrêmement prudent lorsque vous manipulez des panneaux les jours de grand vent. Sous l’effet du vent, le panneau peut être soudainement soulevé et causer un accident.

Problèmes potentiels qui peuvent se produire si les procédures adéquates ne sont pas suivies :

Lors du transport des palettes de feuilles de métal, certaines procédures s’appliquent pour éviter tout dommage pendant le chargement ou le déchargement.  Les feuilles sont empilées sur palettes avec glissières parallèles. Deux traverses croisées sous la palette sont utilisées pour permettre la manipulation des deux côtés de la charge.

Grue de déchargement et manutention

Le meilleur équipement pour la manipulation des palettes de feuilles à plat est un dispositif de levage de type « dessous le crochet » (below-the-hook). Le matériel est pris en charge uniformément le long des rebords de la charge.

Des courroies de nylon peuvent également être utilisées tant que le matériau est suffisamment protégé où les courroies sont en contact avec la charge. Le succès de cette méthode de chargement de la solidité des traverses qui supportent la charge.

 Chariot élévateur de déchargement et manutention

Cette procédure, bien que moins recommandée, doit parfois être utilisée parce qu’une grue mobile n’est pas disponible.

Un chariot élévateur avec fourches longues, supportant au moins 66 % de la longueur de la palette, peut être utilisé pour déplacer le matériel, tant que le conducteur prend bien soin d’appuyer la matière uniformément le long et en largeur des fourches, et d’éviter les obstacles sur les côtés.

Manipuler de longues palettes de matériel avec de courtes fourches devrait être évité.

Malheureusement, pousser ou tirer de longues palettes est une pratique courante. Bien que pousser la palette est la moins pire des deux méthodes, dans les deux cas le matériel est souvent endommagé.

Des palettes jusqu’à 12 pieds peuvent être transportées sécuritairement si le chariot élévateur dans le sens de largeur, à condition que les fourches soient assez  longues pour stabiliser la charge.  Dans ce cas, l’écartement des fourches devrait être d’au moins 4 pieds, ce qui limite la portée en porte à faux 4 pieds de chaque côté des fourches.

Pour la préparation des palettes de feuilles à plat, les courroies de fixation du chargement devraient être alignées vis-à-vis les traverses afin d’éviter d’endommager les rebords des feuilles lorsque les sangles sont resserrées.

Posted in: Informations générales